VIOLON SURREALISTE

SCULPTURE MUSICALE de Jacques GRANDCHAMP. XXème siècle.

Cette sculpture reprend les matériaux utilisés dans la fabrication du violon, à savoir l'érable et l'épicéa.

Le corps de l'instrument, creusé dans un bloc d'érable, représente un pieds féminin chaussé d'un escarpin gainé de lézard. 

La touche reprend les proportions du violon et se termine par une volute de forme classique.

 

La chaussure à talon, de la bottine à l'escarpin, présentant la cambrure du pied comme l’expression du désir érotique demeure, depuis Restif de la Bretonne au moins, ("Le pied de Fanchette", 1763) à Bruce Gray, sans oublier Sacher-Masoch et les Surréalistes, l'un des sujets les plus emblématiques de la sensualité.

 

Jacques Grandchamp, né à Gevrey-Chambertin en 1950, vit et travaille à Toulouse.

Lauréat de la Fondation de la Vocation en 1976, il est présent dans plusieurs musées et collections privées.

Ce violon surréaliste a été exposé au Musée de Crémone en 2013.

 

Hauteur: 42cm.