LUTH DOTARA

LUTH D'HIMALAYA.

Connu pour sa place dans la musique des ascètes bauls, le DOTARA ou DOTORA est un luth monoxyle à rapprocher de la famille des Qanbus yéménites.

Son nom, probablement d'origine persane, caractérise un luth à long manche joué en Asie centrale, (Dotar/Dutar) mais ses particularités organologiques

le placent dans la tradition du Tarab ou Qanbus, originaire de la péninsule arabique dont les variantes se retrouvent sur une importante partie de l'Asie.

La caisse évidée se prolonge par un manche en partie creusé et terminé par un cheviller sculpté.

Cette sculpture représente un orant ou méditant sous un dais.

 

La peau ancienne a été conservée.

Le manche présente une trace d'enture ancienne.

Les chevilles et le chevalet manquants ont été remplacés et un jeu de cordes boyau a été monté.