HARMONICOR

HARMONICOR DE JAULIN.

Inventé par Louis-Jules Jaulin à Paris et breveté en 1861, l'harmonicor est un instrument à anches libres de la famille des accordéons à bouche.

Fabriquant d'anches réputé, L.J. Jaulin travaille au développement de l'harmonium avec Alexandre-François Debain (1809-1877). Il réalise notamment des études sur les différents métaux et alliages, les différents formes et dimensions et développe ainsi une classification des timbres. Imitant la flûte, le hautbois, la clarinette ou le cor-anglais, ses anches donnent aux harmoniums, puis aux accordéons, leurs premiers registres de jeux variés, faisant, selon Fétis dans son rapport sur l'Exposition Universelle, " disparaitre de ces instruments leur monotonie".

Auteur de nombreuses inventions, dont un piano-orgue en 1846, un instrument à clavier transpositeur en 1853, il obtient un certain succès avec l'Harmonicor. 

Ce dernier, très facile à jouer, imite le son du hautbois et peut selon la publicité, le remplacer à l'orchestre.

Il est formé d'un corps cylindrique en acajou sur lequel est fixé un jeu d'anches de deux octaves chromatiques. Ces dernières sont fixées dans des logements en laiton nickelé et actionnées par des boutons d'ivoire ou d'ébène, selon les tons ou les demi-tons.

 

Longueur: 49cm.

 

Bibliographie: Pontécoulant: Organographie, Paris 1861. T.II, pp. 199/467/466/521/524...