HARPE-LUTH

HARPE-LUTH de Angelo Benedetto VENTURA à LONDRE (1781-1856)

Signature le long de la touche: "Angelo Venturas Imperial Harp Lute / N°36 Queen Street  Brianstone Square"

 

Typiques de l'esthétique anglo-saxonne de l'époque, des frises animées et des motifs floraux obtenus par transfert sont appliqués sur un fond verni noir, à toutes les parties de l'instrument.

Déclinée sous différents modèles et différentes appellations la harpe-luth est une harpe portative utilisée au début du XIXème siècle pour accompagner les romances au même titre que la guitare.

 

La console supporte quatorze cordes dont les onze premières traversent des anneaux mobiles propres à en modifier la tension pour obtenir les demi-tons, tandis que les cordes de la dixième à la treizième position sont tendues sur une touche frettée comparable à celle d'un luth ou d'une guitare...

L'instrument a été reverni et présente plusieurs traces de réparation.

 

D'origine italienne, Angelo Ventura émigre en Angleterre vers 1800, comme plusieurs de ses compatriotes (Panormo). Il dépose un brevet  (21 février 1828; n°5618) pour la "Harp Lute", et pour un système de chevalet mobile ("ponte volante").  Il dépose également un brevet pour la "Ventura guitar", laquelle se caractérise par l'ajout d'une septième corde et d'une double découpe de la caisse à la basse du manche pour faciliter le jeu dans les parties aigües...

Il invente également un système de mécaniques pour guitare à 7 cordes, appelé "Venturini", ainsi qu'une petite guitare appelée cette fois "Venturina"...

Bibliographie:

R. Vannes: Dictionnaire universel des luthiers, Bruxelles 1979, p.377.

Patents for inventions. Abridgments of spécifications relating to music and musical instruments.  London 1871. / Tony Bingham 1984.

Provenance: Collection de la harpiste Marielle Nordmann.

 

Longueur: 85,7cm

largeur: 35,5cm